La francophonie économique vous interpelle? Participez à l’Agora du CMFC.

 Les détails ici

La francophonie au service du développement économique : Le rôle des gouvernements

Le développement économique est sans contredit un enjeu multifactoriel qui interpelle les gouvernements de multiples façons. L’Agora du CMFC a pour but de rassembler les perspectives et d’identifier des pistes à explorer pour mieux appuyer la contribution de la francophonie à la prospérité du Canada.

Jour 1: 9 Août 2024

12h00

Dîner

13h15

Croissance et portrait de l’espace économique francophone au Canada

Ce segment offrira une perspective historique de l’espace économique francophone et en brossera un portrait concret, à partir des plus récentes données disponibles.

Avec la participation, entre autres, de : 

13h45

Le bilinguisme : une compétence rentable!

Comme en témoignent les nombreuses inscriptions dans les programmes d’immersion française, les Canadiens et Canadiennes valorisent les langues officielles. Mais savent-ils que le bilinguisme favorise aussi la prospérité économique? Le français constitue une compétence payante dont le réel potentiel demeure méconnu. Une présentation et un panel constitueront ce segment.

Avec la participation, entre autres, de : 

  • L’Honorable Glen Savoie, ministre responsable de la Francophonie, Nouveau-Brunswick
  • L’Honorable Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophone et présidente du Conseil du Trésor, Ontario
  • Justin Johnson, chef de direction, Association des municipalités bilingues du Manitoba
  • Jeff Leger, directeur général, Shoppers Drug Mart/Pharmaprix

15h00

Le français, une langue qui voyage

La présence de travailleurs bilingues est un avantage pour l’industrie touristique, dont la croissance post-covid confirme une reprise. Au pays comme à l’international, le tourisme francophone présente un potentiel qui retient l’attention. Pour plusieurs acteurs, le français est un axe de développement stratégique favorisant un tourisme durable. Le bilinguisme de l’industrie pourrait aussi attirer les capitaux requis pour garantir la compétitivité de nos attraits touristiques.

Avec la participation, entre autres, de : 

16h00

La culture et le PIB

L’industrie culturelle génère des revenus annuels supérieurs à l’industrie automobile. Pourtant, les entrepreneurs culturels ont un accès limité à nos instruments de développement économique traditionnels. La Nouvelle-Écosse bénéficiera longtemps des retombées économiques générées par la tenue prochaine du Congrès mondial acadien dans la province. Cela justifie les investissements gouvernementaux qui le rendent possible. En milieu minoritaire, peut-on élargir la portée des actions gouvernementales au-delà des événements à grand déploiement? Quelles sont les approches novatrices pour maximiser la valeur économique de notre richesse culturelle?

Avec la participation, entre autres, de : 

  • L’honorable Glen Simard, ministre du Sport, de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme, Manitoba
  • Marie-Christine Morin, directrice générale, Fédération culturelle canadienne-française
  • Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale, Conseil des arts et des lettres du Québec
  • Blanche Israël, directrice générale, Association de la musique de la Côte Est
  • Darrel Nadeau, vice-président expérience visiteur, Musée canadien pour les droits de la personne

17h15

Cocktail

Jour 2: 10 Août 2024

08h30

Allocutions d’ouverture 

9h00

Accroître le bassin de main-d’œuvre dans les secteurs névralgiques

Le capital humain est un élément critique du développement économique. Les médias nous rapportent régulièrement les problèmes de pénurie qui semblent persister dans plusieurs secteurs. Comment assurer la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et possédant les compétences linguistiques nécessaires à la prospérité des communautés francophones en situation minoritaire?

Avec la participation, entre autres, de : 

10h40

Promouvoir et appuyer l’entrepreneuriat francophone

Le soutien aux entreprises est au centre des politiques gouvernementales favorisant le développement économique, qu’il s’exprime via des services-conseils, des prêts à faible taux d’intérêt, des programmes de formation, des crédits d’impôt ou des traitements fiscaux préférentiels en soutien à l’innovation. Ces efforts ont-ils les résultats escomptés auprès des entrepreneurs francophones? Des efforts orientés différemment sont-ils nécessaires? Quels sont les moyens à favoriser pour promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes et des nouveaux arrivants francophones, deux populations capables de contrer les impacts économiques d’une démographie vieillissante?

Avec la participation, entre autres, de : 

  • Roda Muse, sous-ministre aux Affaires francophones, Ontario
  • Paul Muamba, gestionnaire en développement économique, RDÉÉ Canada
  • Étienne Alary, directeur, Parallèle Alberta
  • Julien Geremie, directeur général, Impact ON

12h00

Dîner

13h00

Capitaliser sur les relations avec le Québec

Le Québec partage des liens historiques avec les communautés francophones et acadienne et il entend jouer un rôle de premier plan au sein de la francophonie canadienne pour démontrer que le français constitue un réel vecteur de développement social et économique. Quelles opportunités offre cet engagement du Québec envers le développement de l’espace économique francophone? Comment générer des collaborations qui produiront des bénéfices mutuels?

Avec la participation, entre autres, de : 

14h00

Le français, une voie d’accès à de nouveaux marchés

D’ici 2060, l’OIF estime que le nombre de francophones passera de 320 millions à plus de 700 millions. La francophonie canadienne peut tirer profit non seulement de nouvelles diasporas francophones, mais aussi d’investisseurs internationaux attirés par une main-d’œuvre bilingue qualifiée. Quels mécanismes favoriser pour soutenir le développement de ces nouveaux marchés? Quels types d’appuis peut-on offrir aux entrepreneurs francophones pour que leur quête de nouveaux marchés génère des résultats pérennes?

Avec la participation, entre autres, de : 

  • Karl Blackburn, président et chef de direction, Alliance des conseils du patronat de la francophonie
  • Sylvain Lavoie, président-directeur général, Centre de la francophonie des Amériques

15h15

Les pistes d’avenir

S’inspirant des propos tenus durant l’Agora, le grand rapporteur partagera quelques réflexions. Il indiquera les pistes à explorer, les idées qui mériteraient d’être fouillées et les recherches à entreprendre pour mieux cibler l’action gouvernementale.

Événements passés

Rencontre du Conseil des ministres sur la francophonie canadienne

La prochaine rencontre du Conseil des ministres sur la francophonie canadienne aura lieu les 22 et 23 juin 2022, à Regina en Saskatchewan.

Rencontre du Conseil des ministres sur la francophonie canadienne

La prochaine rencontre du Conseil des ministres sur la francophonie canadienne aura lieu les 6 et 7 juillet 2023, à Vancouver en Colombie-Britannique.