Poste d’adjoint(e) à la direction générale disponible –

 En savoir plus

St. John’s (T.-N.-L.) – 2002

Les ministres et élus responsables des affaires francophones des provinces et territoires ont signé et publié une déclaration de principes par laquelle ils reconnaissent que le leadership des gouvernements est essentiel pour l’avenir de la Francophonie canadienne.

Ils et elles ont ainsi affirmé leur désir de voir les francophones et les Acadiens et Acadiennes vivre et s’épanouir en français, individuellement et collectivement, partout au Canada. Le gouvernement du Québec, engagé dans le maintien et le développement de la langue et de la culture françaises, s’est associé à cette déclaration de principes.

La coopération intergouvernementale a été au cœur des discussions des participants et participantes de la session provinciale/territoriale. Ils et elles se sont engagés à continuer les efforts de collaboration stratégique et de partage de ressources entre les gouvernements et à promouvoir l’expertise, les institutions et les organisations des communautés francophones et acadiennes, ainsi qu’à les faire participer à la planification et à la mise en œuvre de projets de coopération.

Lors de la session fédérale/provinciale/territoriale de la Conférence, la discussion sur le projet de plan d’action fédéral sur les langues officielles a permis de constater une grande concordance entre les dossiers traités par les provinces et territoires aux conférences ministérielles sur les affaires francophones et les grandes lignes du plan fédéral. De plus, les gouvernements des provinces et territoires auront un rôle essentiel à jouer dans la mise en oeuvre de certains volets de ce plan. Les ententes fédérales – provinciales/territoriales sur la promotion des langues officielles constituent d’ailleurs un outil privilégié à cet égard.

L’immigration francophone fut un des nouveaux sujets à l’ordre du jour. En outre, les ministres et élus ont reconnu le besoin de faciliter l’embauche, la sélection, l’accueil et l’intégration de nouveaux immigrants dans les communautés francophones et acadiennes, en partenariats avec divers intervenants des communautés, des gouvernements et du secteur privé.

La synergie intergouvernementale a pris de l’ampleur à cette Conférence.

St. John’s (T.-N.-L.) – 2002