Poste d’adjoint(e) à la direction générale disponible –

 En savoir plus

Halifax (N.-É.) – 2007

Au cours de la 12e Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne, les ministres adoptent la proposition d’un cadre général avancée par les ministres provinciaux et territoriaux. Le cadre général propose la définition de conditions uniformes pour le processus de négociation et de gestion des ententes sur les services en français. Un groupe de travail fédéral provincial et territorial est composé pour mettre en œuvre la proposition du cadre général.

Le Rapport La francophonie canadienne : enjeux, défis et pistes pour l’avenir fait objet d’une bonne discussion. Il demeure l’ouvrage de référence pour déterminer les priorités de la Conférence. C’est pourquoi, les ministres membres de la Conférence confirment l’importance de la mise en oeuvre intégrale du rapport. Le comité de travail ministériel FPT est mandaté d’assurer les suivis au rapport, d’examiner les étapes de sa mise en œuvre et d’informer annuellement les membres de la Conférence.

Découlant du Rapport La francophonie canadienne : enjeux, défis et pistes pour l’avenir, une Stratégie d’intervention jeunesse a été développée ayant une place au 1er rang des priorités de la Conférence. La stratégie mise la participation citoyenne chez les jeunes dans le but d’encourager les gouvernements membres de la Conférence à prendre des mesures pour faciliter la participation citoyenne chez les jeunes, pour encourager une concertation des intervenants des milieux jeunesse francophones du pays en matière de participation citoyenne ainsi que pour appuyer le développement du leadership chez les jeunes francophones du Canada.

La stratégie fédérale en matière de langues officielles est une priorité pour le gouvernement fédéral. Le Plan d’action pour les langues officielles arrive à échéance le 31 mars 2008. Dans cette perspective, les ministres ont discuté de la consultation en cours auprès des communautés francophones.

Les ministres ayant été impressionnés par le calibre du site historique de Grand Pré, recommande que la Conférence appuie la candidature de Grand Pré comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Halifax (N.-É.) – 2007